Pour mettre en place une thérapie familiale et conjugale, je m’appuie sur l’approche systémique. Ce courant né aux États-Unis à partir des année 1950 est largement utilisé dans notre spécialité. Il envisage le couple ou la famille comme un système, dans lequel les individus sont interdépendants.

La première étape de cette méthode consiste à comprendre, avec l’aide de chacun, le fonctionnement et les mécanismes – parfois inconscients – qui régentent le système familial. Souvent, l’un des membres est désigné comme le porteur du symptôme, ce qui pousse l’ensemble du groupe à consulter un thérapeute. Or en systémie familiale, nous partons du principe que cette manifestation n’est pas nécessairement propre à une personne, mais peut résulter plus largement de difficultés dans la communication familiale.

En mobilisant les ressources de chacun et en travaillant à faire évoluer certains éléments du système, un nouvel équilibre pourra voir le jour, afin d’apporter un apaisement à la famille ou au couple. Les relations n’en deviendront que plus sereines.